Tournan-en-Brie Un élu FN agresse verbalement un conseiller municipal

Jacques Gérard, élu d’opposition du groupe Tournan Bleu Marine s’en est pris verbalement à Madani Khaloua, élu majoritaire. Des propos violents condamnés par tous.

14/05/2014 à 11:45 par steveremi

Madani Khaloua a été interpellé violemment par Jacques Gérard
Madani Khaloua a été interpellé violemment par Jacques Gérard

Jeudi 8 mai, à Tournan en Brie, ce qui devait être une cérémonie empreinte de solennité et de recueillement fut ternie par la provocation gratuite d’un élu du Front National. Alors que tous, élus, porte-drapeaux, anciens combattants et écoliers s’apprêtaient à célébrer le 69ème anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, Jacques Gérard, conseiller municipal Front National d’opposition, interpelle Madani Khaloua, conseiller municipal délégué à la Jeunesse: « il n’a pas le droit de porter l’écharpe! Il n’a pas fait la guerre! » Devant l’indignation et le tollé provoqué par ses propos intempestifs et outranciers, Jacques Gérard refuse de se taire,  comme lui en intiment l’ordre les témoins de la scène. Il en rajoute alors dans l’outrance, et aurait ajouté :  « Des comme toi, j’en ai tué plein pendant la guerre! ».
“Une provocation de plus”
L’indignation et l’agitation sont à leur comble, et il faudra l’intervention du maire Laurent Gautier, qui enjoint l’élu Front National de se taire ou de quitter la cérémonie, pour restaurer un semblant de calme. Refusant de répondre à ce qu’il appelle « une provocation de plus d’un homme aigri et coutumier d’insultes en tout genre », Madani Khaloua prend sa place auprès des élus groupés autour du maire.

Tension palpable
La cérémonie reprend alors dans un climat de tension palpable, avec dépôt des gerbes par les associations d’anciens combattants et par le maire accompagné de la première adjointe Véronique Courtytera. Laurent Gautier entame alors dans son discours un vibrant plaidoyer pour les valeurs démocratiques de la République. S’adressant aux jeunes écoliers venus participer à la cérémonie en chantant la Marseillaise, il rappelle la raison de leur présence en ce jour : pour commémorer la victoire des Alliés sur le totalitarisme nazi et la chute des régimes fascistes en Europe et pour transmettre le flambeau de la mémoire. Il leur explique l’importance du souvenir et les met en garde contre tous les extrémismes avant de rendre hommage au militaire français tombé le matin même au Mali.
Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie de Tournan par M. Khaloua.

Pour Jacques Gérard, M.Khaloua “exagère”

Jacques Gérard a souhaité répondre aux questions du Pays Briard. Contrairement à Martine Clément-Launay, il nie avoir tenu les propos relatés dans l’article ci-contre. « Il exagère, j’ai simplement dit que j’étais combattant en Afrique du Nord ». Il reconnaît en revanche avoir manifesté son mécontentement vis-à-vis du port de l’écharpe tricolore par « plus de sept élus, ce qui est interdit par la loi ». Il nous confirme au passage sa démission du conseil municipal, et demeurera « bouche cousue à Tournan ».

3 questions à Martine Clément-Launay, élue d’oppostion du groupe Tournan Bleu Marine

« Nous n’approuvons pas ces propos »

Martine Clément-Launay, tête de liste de Tournan Bleu Marine est revenue sur l’incident. Elle ne nie pas l’existence de propos injurieux et les condamne fermement.
LPB : Êtes-vous au courant de l’altercation qui a opposé M. Kahloua à l’élu de votre groupe M. Gérard ?
Martine Clément-Launay : Jacques Gérard m’a relaté les faits, et m’a appris qu’il avait tenu des propos insultants à l’encontre de M.Khaloua. L’origine de leur altercation concernée le port de l’écharpe tricolore par M. Kahloua, cela a indisposé Jacques Gérard. Il n’avait pas à porter l’écharpe mais il existe peut-être une jurisprudence qui autorise un conseiller à l’arborer en remplacement d’un adjoint absent. M. Gérard a été entendu par la gendarmerie. Atteint de problèmes de mémoire, il n’a pas été en mesure de dire quel était le libellé de la plainte portée contre lui.
LPB : Est-il encore envisageable que Jacques Gérard siège encore au conseil municipal après ces événements ?
MCL : On a négocié avec lui. Je n’ai pas voulu amener trop brutalement la chose. Il a finalement trouvé préférable vu les incidents de présenter sa démission. Monsieur le Maire n’en a pas encore pris à connaissance mais M. Christophe Lamotte devrait être installé à sa place au prochain conseil municipal. Il fallait un geste fort. Je veux que le groupe puisse continuer à marcher la tête haute, en gardant une attitude constructive. Je condamne ces propos que, ni moi, ni le Front National n’approuvons.
LPB : Ce sont des débordements qui risquent de nuire à l’image du Front National…
MCL : Oui, d’autant que ce n’est pas du tout la ligne de Marine Le Pen. Tous les Français sont les bienvenus parmi nous. On accepte tous les Français quelle que soit la race, la religion. Nous rejetons le racisme et le fascisme. D’ailleurs nous ne nous considérons pas comme un parti d’extrême droite. La situation est claire, nous n’approuvons pas un tel dérapage et nous avons demandé à M. Gérard sa démission. M. Kahloua est en colère, à juste titre. Je pense qu’il comprendra notre position.

Tournan-en-Brie, 77

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Coulommiers - Mardi 28 juin 2016

Coulommiers
Mar
28 / 06
20°/12°
vent 10km/h humidité 91%
Mer19°-13°
Jeu19°-13°
Ven20°-15°
Sam18°-14°