Pontault-Combault [Présidentielle] 4 000 militants marchent pour Emmanuel Macron en Seine-et-Marne

Le mouvement En Marche ! de Seine-et-Marne compterait aujourd'hui plus de 4 000 militants. Le programme du candidat était présenté jeudi soir à Pontault-Combault devant plus de 250 personnes.

30/03/2017 à 11:10 par Pierre Choisnet

Stéphanie Do est la représentant du mouvement En Marche ! de Seine-et-Marne et de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron -
Stéphanie Do est la représentant du mouvement En Marche ! de Seine-et-Marne et de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron -

Tous gonflés à bloc et prêt à célébrer la victoire de leur champion. Le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron en Seine-et-Marne s’est réuni jeudi soir dans la salle Mme Sans-Gêne à Pontault-Combault. Plus de 250 personnes étaient présentes pour assister à la présentation du programme, point par point, du candidat à l’élection présidentielle.

Dans le département, c’est Stéphanie Do qui représente le mouvement et la campagne de l’ex-ministre de l’Économie et des Finances sous le gouvernement Valls II. Celui qui part favori dans les sondages au premier comme au second tour semble gagner du terrain en Seine-et-Marne. « Quand on a commencé, en avril 2016, on partait de rien. On n’avait pas de réseau ni de ressources et on était environ cinquante répartis dans les dix comités locaux », se souvient la trentenaire, novice en politique, qui vit à Chanteloup-en-Brie. Onze mois plus tard, l’évolution semble incontestable. Aujourd’hui, le mouvement En Marche ! de Seine-et-Marne comptabiliserait plus de 4 000 militants.

Un engouement se crée.

Comment une telle évolution s’est-elle produite ? Stéphanie Do a travaillé dans le même ministère que l’ancien banquier d’affaire et est, comme lui, diplômée de l’École nationale d’administration (ENA). Mais elle assure qu’elle ne connaît « par personnellement » le candidat qui était alors son supérieur hiérarchique. « Il a fait l’unanimité dans son service », affirme-t-elle, acquise à sa cause depuis ce moment. Et de poursuivre : « Le programme d’Emmanuel Macron et son expérience parlent pour lui. Un engouement se crée, y compris en Seine-et-Marne qui est plutôt à droite. »

Ce jeudi soir, de nombreux élus étaient présents, dont quatre de Pontault-Combault. En effet, les élus d’opposition Cédric Pommot, Anne-Marie Lair et Patrice Renaud soutiennent depuis un an le candidat d’En Marche ! Idem pour le conseiller municipal de la majorité Pascal Rousseau. « Ma liste lors des élections municipales de 2014 était un mouvement local préfiguré du parti d’Emmanuel Macron. C’est donc normal que je me retrouve là », confie Cédric Pommot, séduit, comme ses acolytes, par « les valeurs sociales-démocrates » teintées de libéralisme de l’ancien ministre. Pascal Rousseau, de son côté, indique être toujours au Parti socialiste mais distingue bien « l’aspect local de l’aspect national. »

Plusieurs élus locaux étaient présents, dont Laurent Gautier (maire PS de Tournan-en-Brie), Nicole Bricq (sénatrice PS de Seine-et-Marne, par ailleurs ancienne ministre du Commerce extérieur) et Emmanuel Marcadet (maire PS de Bray-sur-Seine) ©LPB / P.Choisnet
Plusieurs élus locaux étaient présents, dont Laurent Gautier (maire PS de Tournan-en-Brie), Nicole Bricq (sénatrice PS de Seine-et-Marne, par ailleurs ancienne ministre du Commerce extérieur) et Emmanuel Marcadet (maire PS de Bray-sur-Seine) ©LPB / P.Choisnet

Soutiens de droite et de gauche

D’autres personnalités étaient présentes. Parmi elles, notons Nicole Bricq (sénatrice de Seine-et-Marne, par ailleurs ancienne ministre du Commerce extérieur), Emmanuel Marcadet (maire PS de Bray-sur-Seine), Gérard Eude (vice-président PS de l’agglomération Paris-Vallée de la Marne et ancien vice-président du Département) ainsi que Laurent Gautier (maire PS de Tournan-en-Brie) qui lui a apporté son parrainage. Mais l’engouement Macron porte jusqu’au centre-droite puisque dans le département Modem 77 et Cap 21 le soutiennent. Même le maire LR de Bailly-Romainvilliers, Arnaud de Belenet, a apporté son parrainage à l’ancien ministre. Ce qui n’a pas manqué d’agacer le président du conseil départemental Jean-Jacques Barbaux.

D’ici le 1er tour, un déplacement d’Emmanuel Macron est-il possible en Seine-et-Marne ? Stéphanie Do assure qu’elle n’a pas l’information mais admet que « c’est possible. »

77340 Pontault-Combault

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Lundi 29 mai 2017

Coulommiers
Lun
29 / 05
28°/17°
vent 28km/h humidité 62%
Mar22°-16°
Mer23°-12°
Jeu26°-13°
Ven27°-14°