»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Cinéma : Les figures de l'ombre, trois femmes d'exception

Inspiré d'une histoire vraie, « Les figures de l'ombre » revient sur le parcours exceptionnel de trois afro-américaines au sein de la NASA des années 60.

17/03/2017 à 15:55 par david.leduc

©2016 Twentieth Century Fox
©2016 Twentieth Century Fox

Le film

Katherine Johnson née Goble est une brillante mathématicienne, physicienne et ingénieur spatiale à la NASA à Langly aux États-Unis. Défi incroyable pour cette femme talentueuse qui campe cependant avec deux barrières de taille qu’il lui faudra surmonter : la ségrégation raciale et les droits quasi non-existants de la femme dans les années 60.

Enclavée dans ce monde d’hommes, elle va fendre cette foule pour essayer de prendre sa place et mettre son génie au service de la Nasa auprès d’Al Harrisson, responsable du groupe de travail sur l’Espace. Ce dernier reconnaît le génie de la jeune femme et va devenir son meilleur allié.

Dorothy Vaughan occupe le poste de “calculatrice humaine” jusqu’à l’arrivée du premier IBM mettant en danger son emploi ainsi que celui de dizaines de femmes.

Mary Jackson quant à elle réussit la prouesse de travailler d’égale à égale avec les ingénieurs de la Nasa faisant preuve d’une incroyable intelligence.

Le parcours de ces trois femmes semé d’embûches et de discrimination raciale quotidienne va cependant enrichir considérablement la NASA, humainement, techniquement et même financièrement.

C’est l’histoire peu connue de ces trois femmes au parcours peu commun que narre Les Figures de l’ombre, un film de Thepodore Melfi. Ce dernier est une adaptation du livre éponyme de Margot Lee Shetterly.

La critique

Dans la sombre histoire de la ségrégation raciale aux États Unis dans les années 60, le film nous transporte au cœur de la NASA alors encore dans ses balbutiements.

Trois femmes afro-américaines se retrouvent dans un univers d’hommes et qui plus est dans un univers qui ne reconnaît pas les mêmes droits aux personnes de couleur. Tout sépare les humains qui doivent cependant travailler à la même mission : atteindre la Lune avant les Russes et protéger l’espace aérien américain contre des attaques russes durant la guerre froide. Adaptation brillante du livre de Margot Lee Shetterly “Hidden Figures”, ce film remarquable ne manquera pas de surprendre les amateurs de drames biographiques.

Réalisé par Theodore Melfi qui s’entoure pour la circonstance de grands parmi lesquels Kevin Costner dans le rôle d’AL Harrisson et Taraji P. Henson dans le rôle de Katherine Johnson, rôle qui lui va à la perfection et pour lequel elle livre une interprétation à couper le souffle.

Ceci sans oublier les performances remarquables de Janelle Monàe et d’Octavia Spencer respectivement dans les rôles de Mary Jackson et Dorothy Vaughan.

Le film rend hommage à Katherine Johnson, Mary Jackson et Dorothy Vaughan mais également au travail de toutes les femmes afro-américaines des années 60 travaillant à la NASA dans des tâches subalternes combien même elles détenaient les mêmes diplômes que les ingénieurs caucasiens.

Le film salue également le courage et la détermination de ces femmes dont l’implication dans le programme spatial est reconnu désormais et pour entrer définitivement dans l’histoire de la conquête spatiale. Un film à ne pas rater donc.

De notre correspondant Roland Jacques

Les figures de l’ombre, de Theodore Melfi, avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monae et Kevin Costner. Actuellement en salles. ***

Retrouvez les séances de votre cinéma sur lepaysbriard.fr

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Samedi 24 juin 2017

Coulommiers
Sam
24 / 06
25°/13°
vent 18km/h humidité 82%
Dim26°-16°
Lun27°-14°
Mar27°-18°
Mer23°-17°