»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

La novice Michèle Peyron élue députée dans la 9e circonscription

Michèle Peyron, la candidate de La République En Marche a convaincu 54,27 % des votants, face à Guy Geoffroy, député LR sortant poussé hors de son siège de manière nette.

19/06/2017 à 08:41 par Pierre Choisnet

Michèle Peyron, candidate LREM, et son suppléant Marius Arron ©LPB / P.Choisnet
Michèle Peyron, candidate LREM, et son suppléant Marius Arron ©LPB / P.Choisnet

« C’est un honneur pour moi. Mais aussi une immense responsabilité ». Michèle Peyron, la candidate de La République En Marche, a remporté nettement le second tour des élections législatives dans la 9e circonscription de Seine-et-Marne. Avec 54,27 % des voix, elle devance son rival Guy Geoffroy, député LR sortant qui siège depuis 2002.

À lire aussi : Michèle Peyron veut rassembler villes et champs de la 9e circonscription

Issue de la société civile, elle a démissionné en amont de son emploi (cadre administratif dans une PME) pour se consacrer « à 100 % » dans son rôle d’élue. S’il s’agit d’une victoire incontestable pour cette novice en politique nationale, elle fait le moins bon score des quatre députés LREM élus ce soir en Seine-et-Marne : Jean-Michel Fauvergue (8e circo avec 67, 19 %), Rodrigue Kokouendo (7e circo avec 61,48 %), Stéphanie Do (10e circo avec 56,31 %) et Michèle Peyron (9e circo avec 54,27%).

La nouvelle élue garde tout de même un «goût amer » face à sa victoire. La raison ? « L’abstention (qui est de 63,49 % dans la 9e circonscription, ndlr) qui se creuse nous donne la responsabilité de reconquérir la confiance des électeurs »

J’ai du respect pour Guy Geoffroy.

Elle qui est « 100 % d’accord avec le programme d’Emmanuel Macron » compte bien voter en faveur des propositions de lois de ce programme. « Mais je ne suis pas un automate, prévient Michèle Peyron. J’ai des convictions personnelles, et je ne changerai pas d’un iota. Si la majorité présidentielle change de cap, je manifesterai mon désaccord. »

Elle salue en outre le score des autres formations politiques, se réjouissant « qu’une opposition puisse se faire entendre ». Au sujet de son rival du second tour, elle se veut conciliante : « On ne m’a parlé qu’en bien de M. Geoffroy. J’ai du respect pour lui et ce qu’il a accompli. Et si le score est plus serré pour moi que les autres candidats En Marche qui ont été élus, c’est parce que j’avais en face un vrai Républicain, en place depuis 15 ans. »

Michèle Peyron se prépare donc à revêtir son tout nouvel habit de députée nationale. « Je continuerai à être comme j’ai toujours été. Je parle, j’écoute. Et je m’engage à ne pas perdre pied face aux réalités de mes concitoyens. Je ne suis pas angoissée. Au contraire, je suis très positive. Curieuse de l’avenir et de tout ce que je vais apprendre. Et puis, c’est une fierté pour mon papa. J’ai attendu longtemps, aujourd’hui, pour lui souhaiter la fête des pères. Je suis issue d’une famille très ancrée à gauche qui a vu arriver le désastre de la gauche. Je sais qu’il est fier de moi. »

La démocratie répond à une dure règle qui veut que le peuple a toujours raison.

De son côté, Guy Geoffroy salue « l’élection de Michèle Peyron et lui souhaite de réussir ». Mais de se confier : « Perdre une élection à l’issue de trois mandats durant lesquels j’ai été reconnu comme performant est toujours désagréable. Mais j’en prends acte. Ce n’est pas mon échec personnel, mais une défaite dans le cadre d’un mouvement national qui a emporté beaucoup d’élus estimables. »

Il se console toutefois avec le score de sa commune, lui qui est maire de Combs-la-Ville : « Je suis arrivé en tête avec 52,33 % des voix. C’est pourtant une ville traditionnellement à gauche. Par ailleurs, l’écart entre nous deux vis-à-vis du premier tour s’est nettement réduit dans la 9e circonscription. Il était de près de 6 000 voix, il est descendu à 2 400 voix. »

À lire aussi : 9e circonscription : Michèle Peyron refuse le débat, Guy Geoffroy s’indigne

Il rappelle toutefois que la candidate victorieuse ce soir a refusé un débat public lors de l’entre-deux tours. « Mais si elle vient à Combs-la-Ville, elle sera la bienvenue. Et si elle souhaite me rencontrer, ce sera avec plaisir. Finalement, la démocratie répond à une dure règle qui veut que le peuple a toujours raison. »

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Lundi 26 juin 2017

Coulommiers
Lun
26 / 06
26°/13°
vent 18km/h humidité 73%
Mar26°-18°
Mer23°-16°
Jeu19°-13°
Ven18°-12°