[L'humeur du vendredi 23 décembre 2016] Horreur et monotonie

Pas de trêve de Noël, l'horreur continue... Il semblerait pourtant que l'on commence à s'y habituer.

23/12/2016 à 09:40 par Jean-Michel ROCHET

 -
-

Risque-t-on de s’accoutumer à l’horreur ? Après l’attentat de Berlin, lundi soir, on peut se poser la question et, hélas, y répondre par l’affirmative : oui, on peut.

Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à comparer les réactions après les coups successifs des terroristes en Europe ces toutes dernières années.

Souvenez-vous… Après Charlie, la mobilisation de tous avait été instantanée et dans le moindre bourg, y compris en Brie, on avait éprouvé le besoin de se retrouver tous ensemble, le soir même ou le lendemain matin, devant la maire ou sur la place centrale pour dire, silencieusement, non à la barbarie.

Même phénomène, en bien moindre toutefois, après les terribles attaques de Paris pourtant encore plus meurtrières. Regain après Nice et la tuerie du 14 juillet dernier (eh oui… Il n’y a vraiment pas si longtemps). Et depuis, on nous a abreuvés d’images et de commentaires sur les massacres en Syrie sans que les rassemblements d’indignation ne naissent spontanément dans nos villes et nos campagnes…

Et depuis lundi soir, c’est Berlin et son marché de Noël fauché par la folie terroriste. Une scène qui rappelle celle de Nice, mais qui ne provoque que bien peu de rassemblements de solidarité en France et, apparemment, aucun en Brie…

« On est puceau de l’horreur comme on l’est de la volupté », écrivait Louis-Ferdinand Céline qui s’y connaissait. On le dirait bien : nous ne sommes plus puceaux.

Jean-Michel ROCHET

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Jeudi 23 mars 2017

Coulommiers
Jeu
23 / 03
15°/2°
vent 18km/h humidité 83%
Ven15°-6°
Sam16°-6°
Dim15°-6°
Lun14°-5°