Saint-Rémy-la-Vanne Exercice grandeur nature de sauvetage déblaiement pour les pompiers

Une vingtaine de soldats du feu ont pris part à un exercice de sauvetage déblaiement à Saint-Rémy-la-Vanne, mardi 9 mai, dans l'ancienne usine à lin.

19/05/2017 à 15:36 par thomas.baron

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le terrain auparavant occupé par l’usine à lin, et dont il ne reste aujourd’hui que la maison de l’ancien propriétaire, fut investi par les pompiers, mardi 9 mai. Non pas qu’un énième incendie s’était déclaré, mais les soldats du feu s’exerçaient au sauvetage déblaiement. La mairie de Saint-Rémy-la-Vanne avait autorisé les pompiers à effectuer leur manœuvre sur ce site désaffecté. « Nous avons simulé une explosion suivie de feu dans un bâtiment exploité », explique le lieutenant François Roby, chef du centre de secours de La Ferté-Gaucher. Il faut dire que le bâtiment, lézardé à plusieurs endroits, menace de s’effondrer. Il se prête donc volontiers à ce type d’exercice assez réaliste.

François Ruby était reçu par Thomas Martin, sergent du Centre de première intervention et d’appui (CPIA) de Saint-Rémy-la-Vanne, bientôt rejoints par les deux unités sauvetage déblaiement de Seine-et-Marne (Chelles et Fontainebleau).

C’est l’avantage de faire travailler des pompiers locaux et spécialisés, cela permet de croiser les connaissances

Les vingt-six pompiers présents (professionnels et volontaires) devaient d’abord « consolider l’accès car le bâtiment menace de s’effondrer », reprend le lieutenant Roby. C’est justement le travail des deux unités spécialisées, dirigées par le lieutenant Pierre-Henri Vescovi. « C’est l’avantage de faire travailler des pompiers locaux et spécialisés, cela permet de croiser les connaissances », dit-il. Des propos corroborés par le chef de centre fertois : « Nous sommes face à un cas particulier. Nos capacités d’action sont limitées, c’est pourquoi nous devons échanger les informations. »

Une fois l’entrée sécurisée, les pompiers de Saint-Rémy-la-Vanne et La Ferté-Gaucher devaient extirper les quatre victimes de l’explosion qui avaient probablement inhalé des gaz toxiques. « Nous connaissons déjà deux, trois choses sur le sauvetage déblaiement. Nous pouvons donc avancer un petit peu avant que les spécialistes arrivent, tout en prenant soin des victimes », indique le sergent Martin. Des connaissances apprises au cours de plusieurs manœuvres conjointes. Celle de mardi dernier s’est déroulée une grande partie de la matinée. La journée s’est poursuivie par des ateliers favorisant l’échange de connaissances.

77320 Saint-Rémy-la-Vanne

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Dimanche 28 mai 2017

Coulommiers
Dim
28 / 05
31°/17°
vent 10km/h humidité 47%
Lun28°-17°
Mar22°-16°
Mer23°-13°
Jeu25°-14°