Coulommiers Crozier : il y a 20 ans, au milieu des champs

Bruno Roussel dirige l'enseigne Crozier 77, à Coulommiers, depuis vingt ans. Il porte un regard bienveillant sur le développement de la zone industrielle.

13/02/2017 à 16:58 par thomas.baron

Bruno Roussel entouré de sa fille Eva et de sa femme Laurence, avec lesquelles il tient le magasin.
Bruno Roussel entouré de sa fille Eva et de sa femme Laurence, avec lesquelles il tient le magasin.

Vingt ans après, Bruno Roussel, qui dirige l’enseigne Crozier 77, replonge dans ses souvenirs. L’entrepreneur se remémore ce jour de février 1997 où il a débarqué à Coulommiers, rue du Grand Morin : « Je suis arrivé un soir. J’ai ouvert le magasin, j’ai allumé les lumières et je me suis demandé comment j’allais le remplir et de quelle façon j’allais attirer des clients. » Si ces interrogations se sont aujourd’hui dissipées dans l’esprit du chef d’entreprise, elles étaient légitimes il y a vingt ans. « Il faut savoir que la rue du Grand Morin était une impasse, précise-t-il. Autour de moi il n’y avait que des champs. J’ai même vu un chevreuil le lendemain de mon arrivée ! » Bruno Roussel ne s’était pour autant pas installé dans la zone industrielle sur un coup de tête. Au contraire. Il « attendait la nouvelle entrée dans la zone », le rond-point aujourd’hui emprunté par les automobilistes venant de Chailly-en-Brie notamment.

Bouche-à-oreille

Vingt années plus tard, le grossiste en peintures, revêtements de sols, de murs et accessoires a trouvé sa clientèle. Surtout des professionnels, au départ, avant d’effectuer quelques aménagements dans son bâtiment de 550m² et d’accueillir des particuliers. « Nous nous sommes spécialisés dans les conseils, l’apport de solutions pour les professionnels, les particuliers et les collectivités locales. » Une clientèle locale que l’enseigne choiera jusqu’au mois d’avril en effectuant 40% de remise sur les peintures, les enduits et les parquets. « Avec les Briards, nous n’avons pas le droit à l’erreur, renchérit Bruno Roussel. Un faux-pas et c’est fini, surtout à Coulommiers où le bouche-à-oreille peut aller vite… »

Rugby, GEC et ZI

Président de l’Olympique columérien dans les années 2000 et membre du Groupement des entrepreneurs de Coulommiers (GEC) un temps (« Je suis parti car les dernières orientations ne correspondaient pas aux orientations liées à la création », dit-il), Bruno Roussel a vu la ville évoluer, en particulier la zone industrielle : « Son développement est une très bonne chose, on ne peut plus se garer en ville. » Et il voit forcément d’un bon œil les futures ventes de terrains dans la zone d’activités de la Prairie Saint Pierre : « Plus il y aura d’activité, moins les gens vont bouger pour aller chercher ce qui les intéresse. Les clients n’auront pas besoin de traverser la banlieue. Et puis, si la zone fonctionne, la ville fonctionnera aussi. »

77120 Coulommiers

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Jeudi 30 mars 2017

Coulommiers
Jeu
30 / 03
21°/8°
vent 36km/h humidité 42%
Ven17°-10°
Sam13°-8°
Dim16°-5°
Lun16°-5°