La Ferté-sous-Jouarre Première finale en boxe française Elite pour Méghane Amouri

La boxeuse de La Ferté-sous-Jouarre Méghane Amouri participera le 18 mars prochain à sa première finale de championnat de France Elite, halle Carpentier, à Paris.

08/03/2017 à 12:57 par david.leduc

Méghane Amouri participera à sa première finale de championnat de France, à Paris, le 18 mars (©Laurent Thézé) -
Méghane Amouri participera à sa première finale de championnat de France, à Paris, le 18 mars (©Laurent Thézé) -

D’année en année, Méghane Amouri monte en puissance. Après avoir été il y a un an jusqu’en demi-finale, elle a encore franchi un cap ces dernières semaines en se qualifiant pour sa première finale du championnat de France en catégorie Elite de boxe française. « Les demi-finales se sont passées à Pamiers, près de Toulouse, explique-t-elle. Je me souviens d’un super accueil. J’y ai affronté Alice Laporte, qui a été vice championne de France en 2016. Je l’avais rencontré l’an dernier. C’est une gauchère, je suis droitière, c’était donc un combat très tactique, avec peu d’échanges de coup. Il fallait que je sois sur la réserve, que je ne m’expose pas ».

« Une grosse revanche »

Au pôle Ile-de-France qu’elle a intégré l’an passé, mais aussi avec son entraîneur au Kangaroo Club de La Ferté-sous-Jouarre, Christophe Héricourt, Méghane Amouri s’est préparé pour ce combat. Avec succès, elle est venue à bout de son adversaire et affrontera en finale Margot Bouyjou. « J’ai combattu contre elle l’an dernier au championnat de France en demi-finale, c’est elle qui m’élimine, se souvient la Briarde. Elle devient ensuite championne de France, puis ensuite d’Europe… On s’entend très bien. Pour moi ce combat, c’est une grosse revanche et un gros challenge ». Ce combat, Méghane Amouri l’attend avec impatience : « C’est la première fois que je vais faire un combat à la halle Carpentier. C’est une salle assez emblématique dans le monde de la boxe, pas mal de grands événements ont eu lieu dans cette salle ». Un peu de pression chez la Fertoise ? « C’est assez dur à gérer, d’autant que je suis actuellement en stage en entreprise dans le cadre de mes études. Je m’attends à du stress ces prochains jours, mais je vais faire en sorte que cela n’impacte pas ma préparation ».

« Ils m’ont toujours soutenu »

En tout cas, à La Ferté-sous-Jouarre, les dirigeants suivront avec un intérêt tout particulier les performances de Méghane Amouri. « La présidente, Annick Le Corre, était très contente pour moi. Ça fait longtemps que j’attendais cette finale. Mon entraîneur, Christophe Héricourt, me disait que j’avais mûri, que c’était mon année… Ils m’ont toujours soutenu ».

A la Halle Carpentier, Méghane Amouri peut prendre date avec le futur. « Cette année, c’est aussi les championnats du monde. Une victoire en championnat de France me permettrait aussi de poursuivre l’aventure… Mais pour l’instant, je me concentre avant toute chose au combat qui m’attend ». Une étape après l’autre : la clé de toute montée en puissance.

77260 La Ferté-sous-Jouarre

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Coulommiers - Jeudi 23 mars 2017

Coulommiers
Jeu
23 / 03
15°/2°
vent 18km/h humidité 83%
Ven15°-6°
Sam16°-6°
Dim15°-6°
Lun14°-5°